Quelle est la définition de finance décentralisée ?

finance décentralisée définition

Partagez l’article :

Finance décentralisée définition : La finance décentralisée désigne l’écosystème qui regroupe l’ensemble des technologies liées aux cryptomonnaies, NFTs ainsi qu’à la blockchain.

Lorsque la finance décentralisée est évoquée, il est fait référence au marché des actifs cryptographiques au sein duquel sont échangés des monnaies virtuelles et des tokens non fongibles plus connus sous le nom de NFT.

Dans la suite de cet article, nous allons rentrer un peu plus en détail sur la définition de finance décentralisée.

Finance décentralisée définition : que faut-il retenir concrètement ?

En référence au vocabulaire crypto, la finance décentralisée présente de nombreux avantages par rapport à la finance traditionnelle, mais aussi des inconvénients. Parmi les bénéfices qui apportent cette innovation technologique majeure dans la sphère financière pour les utilisateurs, les investisseurs et les traders, on peut citer :

  • Une plus grande liberté dans la circulation des actifs à l’échelle mondiale
  • Peu de contrôle des établissements financiers ou des institutions financières traditionnelles comme la Banque Centrale Européenne, la FED ou encore le FMI sur les fonds des utilisateurs
  • Les banques traditionnelles n’ont aucun contrôle sur les cryptos actifs stockés dans le portefeuille numérique des utilisateurs
  • La finance décentralisée est accessible à tous sans discrimination
  • Les transferts de fonds sont rapides et sécurisés par la blockchain (quelques secondes ou minutes suffisent) alors que pour le virement bancaire il faut plusieurs jours pour transférer l’argent jusqu’au compte en banque du destinataire final

Concernant les inconvénients ou dangers de la finance décentralisée, on note :

  • La forte volatilité qui règne en maître sur le marché crypto et sur le marché des NFTs
  • Le risque de piratage par des hackers qui peuvent cependant être neutralisés en utilisant une clé Ledger wallet ou d’autres outils de protection
  • Des risques de pertes financières qui sont proportionnels aux probabilités de gains élevés que l’on ne retrouve sur aucun autre marché
  • La complexité de la bourse crypto en comparaison de la bourse traditionnelle qui nécessite un temps d’apprentissage pour réaliser des plus-values
  • La finance décentralisée propose des produits financiers qui impliquent une grande autonomie de la part de l’investisseur ou du trader ainsi qu’une vraie maîtrise dans la gestion des actifs numériques

Ainsi, comme vous pouvez le constater, la finance décentralisée que l’on appelle aussi la DeFi crypto monnaie présente des avantages et des inconvénients. Certains voient en elle une bulle spéculative qui finira par exploser.

D’autres, beaucoup plus optimistes (comme nous) pensent que la finance décentralisée va transformer l’économie, les rapports que les citoyens ont entre eux, avec leur argent, la gestion de leur portefeuille et les institutions.

La finance décentralisée ce n’est pas que la crypto

La finance décentralisée ce n’est pas que des nouvelles crypto monnaies ou des NFT que les investisseurs possèdent et s’échangent dans un contexte de trading pour faire de la spéculation.

La finance décentralisée c’est aussi l’usage de l’intelligence artificielle à grande échelle, une nouvelle infrastructure financière numérique et une technologie financière innovante en pleine croissance.

Depuis ses débuts en 2009 avec l’arrivée du Bitcoin et jusqu’à aujourd’hui, la finance décentralisée a largement contribué à l’essor des nouvelles technologies. On peut penser notamment aux blockchains (chaînes de blocs en français), aux smart contracts (contrats intelligents) ou encore aux DApps, les applications de la finance décentralisée.

Aussi, les innovations issues de la finance décentralisée ont déjà un impact important en dehors de ce marché puisque de nombreux acteurs utilisent la technologie blockchain et le smart contract dans des industries telles que le transport, la logistique ou encore le médical.

Pour conclure sur cette première partie concernant la définition de la finance décentralisée, on peut dire qu’il s’agit en réalité d’une économie numérique qui évolue à la fois en dehors de l’économie réelle, mais aussi avec elle.

En effet, on serait tenté de penser que l’autonomie de la finance décentralisée est totale et que son écosystème crypto est complètement indépendant des marchés financiers traditionnels.

Or on se rend compte depuis peu qu’il n’en est rien puisque l’économie traditionnelle et plus spécifiquement la finance traditionnelle ont un impact sur la finance décentralisée et inversement.

Nous en voulons pour preuve la crise économique qui a suivi l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’inflation et la hausse des taux d’intérêt qui avaient débuté quelques mois plus tôt.

Ces différents facteurs ont conduit le marché crypto à s’effondrer pour entrer en Bear Market crypto. Dès lors, l’évolution des cours boursiers crypto de la finance décentralisée dépendent de la bonne santé de l’économie en général pour se développer.

De la même manière, de plus en plus de fonds d’investissement, établissements de crédit et des entreprises multinationales comme Paypal par exemple investissent dans le marché de la cryptomonnaie.

Ainsi, lorsque le marché des cryptos est baissier, il a aussi un impact sur la finance traditionnelle dont font partie les acteurs cités ci-dessus. C’est pourquoi il y a fort à parier que dans le futur, ces deux marchés ne formeront plus qu’un.

Les transactions sur la blockchain, les transferts d’actifs numériques et les services financiers de la DeFi à travers l’écosystème des monnaies cryptées comme le Bitcoin, l’Ethereum et bien d’autres ; ont encore de beaux jours devant eux.

À qui doit-on la création de la finance décentralisée et sa définition ?

La création du concept de la finance décentralisée et sa définition résulte de la décentralisation de l’économie dans un monde digital en pleine expansion. Toutefois, l’apparition et le développement de la finance décentralisée ne sont pas l’œuvre d’une seule personne, mais de plusieurs.

En effet, historiquement, la finance décentralisée est apparue en 2009 lorsqu’un certain Satoshi Nakamoto (un informaticien anonyme dont on ne connaît pas la vraie identité) a créé la blockchain du Bitcoin et son jeton natif le BTC. Il s’en est suivi l’arrivée d’autres blockchains, coins, tokens, puis des applications qui ont permis le développement de la finance décentralisée.

Nb : le Bitcoin a fait son apparition en 2009. Un an plus tôt, en 2008, le whitepaper de Bitcoin a été publié pour décrire les aspects techniques du projet, les motivations de l’auteur et pour présenter la technologie de la cryptographie.

Au même moment, le monde affrontait l’une des pires crises économiques avec la crise des subprimes. Ce krach a entraîné l’effondrement de grandes banques d’investissement à l’image de Lehman Brothers (une banque américaine).

Ainsi, l’idée que l’objectif réel du Bitcoin à ses débuts était de fournir un plan B au monde dans l’hypothèse où la crise financière de 2007-2008 aurait conduit le système financier à sa perte n’est pas si grotesque…

Pour en revenir à la définition de la finance décentralisée, à la suite de Bitcoin, un autre grand projet crypto est venu apporter sa pierre à l’édifice. Ce projet, c’est celui qui a été développé par Vitalik Buterin et ses associés en 2013 : Ethereum.

En effet, Ethereum a permis de résoudre de nombreuses problématiques dont le fait pour les développeurs de pouvoir construire des applications en utilisant des langages de programmation intégrés sans développer une nouvelle blockchain en partant de zéro.

C’est véritablement à partir de ce moment-là que l’économie virtuelle a pris son envol. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui expliquent que Ethereum est toujours la deuxième capitalisation boursière après Bitcoin au moment où nous rédigeons cet article (à la mi-janvier 2022, en plein bear market, la capitalisation boursière de l’ETH a été évaluée à 385 milliards de dollars US).

Pour la petite histoire, Vitalik Buterin est un jeune programmeur Canadien d’origine russe. À l’époque, il n’avait que 19 ans lorsqu’il a commencé à poser les bases du code source de Ethereum. C’est lui qui a rédigé en grande partie le livre blanc (whitepaper) qui décrit le fonctionnement de la plateforme, ses fonctionnalités et usages.

En passant, vous pouvez aussi consulter notre guide : Comment obtenir un revenu passif crypto monnaie ? Découvrez sur ce guide l’étape de la création d’un revenu passif en terme de cryptomonnaie, ainsi que les différentes sources possibles pour générer des revenus passifs.

Bitcoin VS finance décentralisée

La définition de la finance décentralisée est associée à un marché financier numérique ouvert à tous, 24h sur 24 et 7 jours de manière équitable. Ainsi, on peut considérer la finance décentralisée comme l’étape suivante du capitalisme ou l’évolution du libéralisme au 21e siècle.

Cependant, même si on associe souvent le Bitcoin à la DeFi (la finance décentralisée), aujourd’hui le Bitcoin n’est qu’une cryptomonnaie et une blockchain parmi tant d’autres.

En effet, le Bitcoin est une monnaie cryptée totalement décentralisée et une réserve de valeur qui fonctionne avec sa propre blockchain. Néanmoins, il existe d’autres solutions que les Bitcoins pour effectuer des paiements, des transactions et pour transmettre des informations.

On peut citer notamment Ethereum avec l’Éther que l’on a vu précédemment, mais aussi la blockchain Cardano avec son jeton Ada, Polygon Matic, la Binance Smart Chain avec le BNB etc.

Ainsi, ce sont toutes les cryptomonnaies, NFTs, blockchains, applications et services financiers décentralisés qui composent la finance décentralisée. Cette finance décentralisée n’est pas non plus figée, mais évolutive. Cela signifie qu’elle continue d’évoluer avec le temps tout comme sa définition.

De nos jours, grâce à la finance décentralisée, n’importe quel détenteur d’un wallet crypto peut se brancher à une application pour faire des placements en monnaie virtuelle, du trading, des emprunts, des prêts et placer des fonds sur tout autre produit dérivé.

Un utilisateur peut aussi développer son propre projet crypto, créer un nouveau token et innover à son tour pour contribuer à l’évolution de la finance décentralisée.

Pour finir, la DeFi propose des produits et services financiers comparables aux banques et institutions financières traditionnelles, à ceci près qu’ils sont tous décentralisés.

À quoi sert la finance décentralisée ?

La finance décentralisée est un écosystème qui s’appuie sur les devises virtuelles et les smart contrats pour offrir des services financiers sans l’intervention des établissements bancaires traditionnels.

Dans cet écosystème décentralisé qui voit continuellement la création de nouvelles applications, les utilisateurs ont plusieurs possibilités d’interaction avec la finance décentralisée.

Entre autres utilisations, les utilisateurs peuvent se servir de la DeFi pour des opérations d’exchange, pour prêter des fonds, en emprunter, percevoir des intérêts en crypto et partager des informations de manière anonyme.

Ils peuvent aussi effectuer des transactions d’actifs numériques au sein d’une même blockchain ou sur plusieurs grâce à des bridges.

En dehors de ce service financier, la DeFi permet aussi aux utilisateurs de stocker de l’argent virtuel dans des portefeuilles de cryptomonnaies. Ce faisant, ils peuvent utiliser leurs fonds comme bons leur semble, sans droit de regard de la part des banques et ils peuvent obtenir des rendements plus importants que dans une institution financière traditionnelle.

Il est à noter que la finance décentralisée n’est pas sans risque. Faire des emprunts de pair à pair, du trading de monnaies cryptées, participer à une levée de fonds, du crowdfunding ou souscrire à une assurance dans la DeFi pour ne citer qu’eux ; ce n’est pas la même chose que dans la finance traditionnelle.

En effet, dans la finance décentralisée, l’investisseur est livré à lui-même. Même s’il peut générer des rendements exponentiels, il peut aussi perdre ses fonds en cas de mauvaise manipulation de son portefeuille, de hack ou de retournement de marché. Ainsi, si la finance décentralisée présente de nombreux avantages, ses inconvénients peuvent aussi refroidir les ambitions des débutants et des non-initiés.

Par ailleurs, vous pouvez aussi découvrir notre guide sur le logiciel de minage automatique. Ce guide vous présente : La définition d’un logiciel de minage automatique, son fonctionnement, comment le choisir, ainsi que le meilleur logiciel de minage automatique.

DERNIERS ARTICLES
>