C’est quoi un Smart contract ?

Smart Contract

Partagez l’article :

Un Smart Contract est un contrat informatique dont les conditions prévues au contrat vont s’exécuter de manière automatique et répertoriées sur la Blockchain. On dit de ce contrat qu’il est « smart » c’est-à-dire intelligent parce qu’il équivaut à un contrat standard comme le contrat de location mais à une différence près : Le Smart Contract fait intervenir les nouvelles technologies cryptographiques et les protocoles Blockchain.

En effet, la technologie Blockchain, avec ses caractéristiques d’immuabilité, de traçabilité, d’anonymat, de décentralisation et de sécurité, a apporté des changements profonds dans de nombreux domaines d’application.

Parmi les avantages les plus importants qu’elle représente, on retrouve l’élimination des intermédiaires que l’on appelle des tiers au contrat. La technologie, sous la forme de « Smart Contracts » (en particulier les « Smart Contracts » d’Ethereum qui sont les plus connus aujourd’hui), réduisent les risques de conflit dans l’exécution du processus, permet de gagner du temps et le rend moins cher (en principe), plus rapide et plus efficace.

Êtes-vous prêt à découvrir tout ce que les Smart Contracts peuvent faire pour vous ? C’est parti !

Qu’est-ce qu’on entend par Smart Contract ?

Le Smart Contract est un code informatique capable de contrôler, d’exécuter et de faire respecter automatiquement un accord juridique. Il s’exécute sur une Blockchain conformément à des conditions prédéfinies que les parties contractantes ont acceptées.

Dans le cadre d’un Smart Contract, deux ou plusieurs parties peuvent effectuer des transactions sans l’intervention d’un intermédiaire de confiance (comme une banque traditionnelle par exemple ou un courtier en assurance).

Autrement dit, la nature décentralisée du réseau Blockchain permet d’effectuer des transactions et des accords entre des parties disparates mais aussi anonymes sans qu’il soit nécessaire de recourir à un système juridique ou à un mécanisme d’application externe.

Cela signifie que les parties contractantes peuvent traiter directement entre elles sans avoir besoin de registres hors ligne ou d’intermédiaires (des avocats, des banques ou des autorités centrales etc…).

Qui a créé les Smart Contracts ?

Les Smart Contracts ont été conceptualisés en 1994 par le cryptographe et informaticien Nick Szabo qui a eu l’idée d’enregistrer des contrats sous forme de codes informatiques.

Les contrats ont dès lors une fonction intégrée d’activation automatique lorsque certaines conditions sont remplies.

L’idée était d’éliminer la nécessité de la confiance entre les parties, en augmentant la certitude que le contrat puisse être exécuté exactement comme prévu par les parties.

Pour illustrer son concept, Szabo a comparé un contrat intelligent à un distributeur automatique. Les utilisateurs concernés insèrent des pièces de monnaie dans la machine et en supposant que le montant inséré est correct, la machine livre les biens ou services qu’ils ont demandés.

Cette interaction prévisible ne requiert que peu ou pas de confiance entre les parties contractantes : Le distributeur automatique n’a d’autre choix que de livrer les marchandises dès qu’il reçoit l’argent. L’infrastructure technologique de la machine est une garantie que le contrat sera exécuté comme prévu.

Cette idée a permis de supprimer les sociétés tierces de confiance telles que les banques, les courtiers (comme précisé un peu plus haut dans cet article) ou les gouvernements, ce qui a rendu les transactions plus rapides et plus fluides.

L’idée de Szabo est restée en sommeil pendant de nombreuses années, car la technologie n’existait pas encore pour permettre la mise en œuvre des Smart Contracts.

Toutefois, l’apparition du bitcoin a changé la donne. En effet, cette cryptomonnaie a repris les fondamentaux de Szabo, même s’il a constitué une forme limitée de ce type de contrat car il ne proposait pas de services diversifiés comme l’avait imaginé l’informaticien.

Néanmoins, le lancement d’Ethereum (ETH) en 2015 et de Fantom FTM en 2018 (une version améliorée de l’ETH), a offert la possibilité de créer des contrats autonomes et plus complexes en utilisant des langages de programmation spécifique (Solidity) pour permettre aux développeurs d’écrire des processus complexes dans un laps de temps très court.

L’essor de ces protocoles a conduit à la résurgence du concept de Smart Contract et à sa popularité croissante en tant qu’outil d’amélioration des processus et de l’efficacité des entreprises.

Quelles sont les caractéristiques d’un Smart Contract ?

Pour vous aider à en savoir plus sur le Smart Contract, découvrez ci-après ses caractéristiques :

Autonomie : ils ont la capacité d’automatiser tout type de tâche, en fonctionnant comme un programme avec des éléments auto-exécutables.

Confidentialité : Tous les contrats sont stockés dans une infrastructure Blockchain décentralisée sous une forme cryptée. L’objectif du système est que personne ne puisse modifier le Smart Contract ou remplacer les données. Cela garantit in fine que seules les parties concernées peuvent accéder aux informations.

Transparence : Les termes et conditions de ces contrats étant parfaitement visibles et accessibles aux parties concernées, la communication entre elles est claire.

Rapidité des transactions : Étant donné que ces contrats fonctionnent sur le code de la Blockchain, les transactions peuvent être effectuées très rapidement. De plus, il n’est pas nécessaire de traiter les documents manuellement, d’où une efficacité accrue.

Sécurité : Les contrats intelligents reposent sur le plus haut niveau de cryptage des données actuellement disponible, qui est le même que celui utilisé par les crypto-monnaies modernes (on peut penser à Avax d’avalanche par exemple). Les parties peuvent donc être assurées que leurs contrats sont stockés en toute sécurité.

Vitesse : Les contrats intelligents automatisent les tâches en utilisant des protocoles informatiques, ce qui permet de gagner du temps et rend le processus plus rapide.

Précision : L’utilisation de contrats intelligents permet d’éliminer les erreurs dues au remplissage manuel de nombreux formulaires.

Quels sont les avantages d’un Smart Contract ?

Un Smart Contract permet de :

Réduire les risques d’exécution : Le processus décentralisé d’exécution élimine pratiquement tout risque de manipulation, de non-exécution ou d’erreur, puisque l’exécution est gérée automatiquement par le réseau plutôt que par une partie individuelle.

S’émanciper de toute intervention humaine : Les contrats intelligents peuvent réduire ou éliminer la dépendance à l’égard des intermédiaires tiers qui fournissent des services de « confiance » tels que le séquestre en contreparties.

Limiter les coûts intermédiaires : les nouveaux processus rendus possibles par les Smart Contracts nécessitent moins d’intervention humaine et moins d’intermédiaires, ce qui permet de réduire les coûts de l’élaboration, de vérification, de suivi et la passation d’un contrat.

Quels sont les inconvénients d’un Smart Contract ?

Comme tout type de contrat, le Smart Contract a aussi ses inconvénients :

Difficile à modifier : Il est difficile de changer les processus des contrats intelligents, c’est presque impossible et toute erreur de programmation trouvée dans le code peut être longue et coûteuse à réparer.

Tierce partie : Nous savons tous que les contrats intelligents ont mis à l’écart la participation des tiers de confiance mais il n’est pas possible de les éliminer complétement. En revanche, les tiers jouent des rôles différents de ceux des contrats traditionnels. Par exemple, les avocats ne sont pas tenus de préparer les contrats individuels, mais les développeurs leur demanderont de comprendre les termes pour créer les Smart Contracts.

Termes vagues : Etant donné que les contrats traditionnels comportent parfois des termes qui ne sont pas toujours faciles à comprendre pour les non-juristes ou ceux qui ne sont pas des professionnels du droit, les contrats intelligents ne sont pas non plus en mesure de gérer tous ces termes actuellement.

Comment fonctionne un Smart Contract ?

Beaucoup d’internaute ne comprenne pas encore Comment fonctionne un Smart Contract. Afin de faciliter les explications, nous allons vous détailler ci-dessous son fonctionnement général :

  • Les participants à une transaction concluent un accord pour partager ou transférer la propriété d’un actif numérique.
  • Ils conviennent d’un ensemble de conditions, qui sont ensuite codées dans le Smart Contract à l’aide d’un langage de programmation pris en charge par l’environnement Blockchain.
  • L’actif numérique (argent, cryptocurrency ou fichier) est placé dans un séquestre.
  • Les participants initient la transaction en la signant ou en l’autorisant à l’aide de leur clé privée.
  • Le contrat intelligent est activé. Il crée une transaction incluant les termes du contrat/accord et la transmet au réseau Blockchain pour confirmation.
  • La transaction est ajoutée à un nouveau bloc en attente de validation. Dès que la validation est effectuée, les données de la transaction sont diffusées à l’ensemble du réseau.
  • Une fois déployé, le contrat intelligent est configuré pour écouter les mises à jour d’événements provenant d’un « oracle », qui est en fait une source de données en continu cryptographiquement sécurisée.
  • Le nœud local reçoit la confirmation et commence ainsi l’échange d’actifs numériques.

Les contrats intelligents fonctionnent en suivant de simples instructions « si/quand…alors… » qui sont inscrites dans le code d’une Blockchain. Ensuite, un réseau d’ordinateurs exécute les actions lorsque des conditions prédéterminées ont été remplies et vérifiées.

Ces actions peuvent inclure le déblocage de fonds aux parties appropriées, l’enregistrement d’un véhicule, l’envoi de notifications ou l’émission d’un ticket. La Blockchain est ensuite mise à jour lorsque la transaction est terminée.

Cela signifie que la transaction ne peut pas être modifiée, et que seules les parties qui ont reçu l’autorisation peuvent voir les résultats.

Dans un Smart Contract, il peut y avoir autant de stipulations que nécessaire pour convaincre les participants que la tâche sera accomplie de manière satisfaisante. Pour établir les conditions, les participants doivent déterminer comment les transactions et leurs données sont représentées sur la Blockchain, se mettre d’accord sur les règles « si/quand…alors… » qui régissent ces transactions, explorer toutes les exceptions possibles et définir un cadre pour la résolution des litiges.

Ensuite, le Smart Contract peut être programmé par une équipe de développeurs même si les entreprises qui utilisent la Blockchain pour du business fournissent en règle générale des interfaces web et d’autres outils en ligne pour simplifier la structuration des Smart Contracts.

Quels sont les domaines d’utilisation des Smart Contracts ?

En raison des multitudes d’avantages que présente l’utilisation d’un Smart Contract, on peut s’appuyer sur eux dans plusieurs domaines aujourd’hui. Parmi ceux-ci citons :

La gestion de la Supply chain

Les chaînes d’approvisionnement peuvent être beaucoup mieux gérées avec des Smart Contracts basés sur la Blockchain. Par exemple, ils peuvent être utilisés pour suivre les articles au sein de la chaîne d’approvisionnement avec une visibilité et une traçabilité totale.

Une entreprise peut utiliser un Smart Contract pour libérer les paiements, enregistrer les entrées du grand livre, signaler le besoin d’intervention manuelle et améliorer son suivi des stocks à un niveau granulaire.

En outre, l’utilisation d’un smart contrat permet également de réduire les vérifications et l’amélioration du traçage entraîne une diminution des fraudes ainsi que des vols.

Néanmoins, pour que cela fonctionne, les institutions doivent ajouter des équipements supplémentaires, notamment des capteurs à leur chaîne d’approvisionnement.

Les transactions peer to peer

Les contrats intelligents peuvent être utilisés pour des transactions de pair à pair (P2P). Et c’est cette utilisation qui a ouvert la voie à la création de la Blockchain Ethereum, ainsi qu’à d’autres sociétés de ce type.

Les utilisateurs de différents domaines peuvent utiliser ces plateformes pour créer des accords mutuels. Ces contrats restent actifs jusqu’à ce que les conditions convenues soient remplies.

Une fois que cela se produit, la partie restante de l’accord est remplie. Cette partie de l’accord concerne généralement les transferts d’argent et de crypto-monnaies, mais elle peut aussi se référer à la sécurisation des services des équipes de développement.

Jusqu’à présent, les contrats intelligents ont été utilisés pour des lancements d’ICO (levées de fonds) à la vente de biens sur Internet. De plus en plus d’entreprises utilisent également les Smart Contracts pour s’assurer les services d’équipes de développement et d’autres sociétés de sous-traitance.

L’assurance

L’assurance a toujours été l’un des cas d’utilisation les plus fréquents des Smart Contracts du fait de la multitude des litiges mettant en jeu une assurance. Outre la prise en charge de la police d’assurance initiale, un Smart Contract peut contribuer à améliorer le traitement des demandes d’indemnisation par les compagnies d’assurance.

Qu’il s’agisse d’effectuer des contrôles d’erreurs ou de déterminer le montant des indemnités en fonction d’un ensemble de critères qui tiennent compte de la police détenue par la personne ou l’organisation, le tout en un temps réduit, avec une plus grande précision et à moindre coût.

Prenons l’exemple de l’assurance automobile. Ici, les Smart Contracts peuvent être utilisés pour régler l’assurance le plus rapidement possible. Pour ce faire, les Smart Contracts doivent utiliser plusieurs technologies, notamment l’Internet des objets (idO).

Le contrat intelligent facilite la mise en exécution de la police d’assurance et s’assure que l’assuré dispose de tous les documents appropriés, y compris les rapports et les dossiers de conduite, grâce à l’utilisation de la technologie bockchain.

De plus, l’exécution du Smart Contract ne se fait que sur la base des données collectées, ce qui garantit qu’aucune fraude ne peut-être commise au cours du processus.

La recherche médicale

Dans le domaine des soins de santé, les données d’archives des patients doivent automatiquement devenir immuables et accessibles uniquement à des chercheurs spécifiques.

Ainsi, les données hautement sensibles telles que les dossiers des patients pourraient être transférées entre les centres de recherche après avoir été cryptées de manière sécurisée via la technologie Blockchain.

Étant donné que de nombreux patients présentent des conditions médicales sensibles qu’ils souhaitent souvent garder privées, la sécurisation de ces dossiers est essentielle.

De même, les entreprises de recherche médicale disposent d’une énorme quantité de données, notamment des résultats de tests et des formules de nouveaux médicaments, qu’elles doivent garder en sécurité.

On peut dire que la liste des industries qui peuvent bénéficier de cette nouvelle technologie est énorme.

Étant donné que les contrats intelligents soutiennent et sécurisent le développement de produits et services variés, le type d’industries concernées pourrait aller d’une petite start-up à une grande entreprise technologique telle que Microsoft ou Amazon.

Quelles plateformes utilisent les Smart Contracts ?

Voici les plateformes les plus connus qui utilisent les Smart Contracts :

Smart Contract Bitcoin (btc)

La Blockchain Bitcoin permet de traiter des transactions en crypto-monnaies en s’appuyant sur des Smart Contracts, mais la possibilité de créer un Smart Contract avec une logique riche en utilisant le language de script Bitcoin est très limitée.

Autrement dit sa puissance de calcul est un peu faible. Des changements majeurs devraient être apportés à la fois aux fonctions de minage et aux schémas d’incitation au minage pour permettre des Smart Contracts propres à la Blockchain de Bitcoin.

Le réseau Bitcoin veille à la bonne exécution des Smart Contracts sans s’appuyer sur une autorité centrale unique. Il fournit un mécanisme permettant aux contrats d’être observables, vérifiables et exécutables.

La seule qualité d’un contrat sur laquelle il a échoué historiquement est la confidentialité car tous les termes des contrats intelligents Bitcoin sont publics et visibles par tous.

Toutefois, il protège au moins les identités réelles de ceux qui s’engagent dans les contrats et la récente activation de Taproot est une amélioration massive en termes de dissimulation des clauses d’un contrat qui vise à améliorer la confidentialité et la capacité de Bitcoin à créer des contrats intelligents complexes.

Smart Contract NXT

NXT est une plateforme Blockchain open-source qui repose entièrement sur un protocole de consensus de type proof-of-stake. Elle comprend une sélection de Smart Contracts qui sont actuellement vivants.

Cependant, elle n’est pas Turing-complète, ce qui signifie que seuls les modèles existants peuvent être utilisés et qu’aucun contrat intelligent personnalisé ne peut être déployé.

Smart Contract Ethereum (Eth)

La Blockchain Ethereum offre des possibilités presque infinies pour écrire des contrats intelligents. Il existe plusieurs langages différents pour écrire un Smart Contract sur Ethereum : Solidity, qui est comme JavaScript et le plus populaire aujourd’hui, et Serpent, comme Python.

Ethereum est la première plateforme Blockchain permettant de développer des contrats intelligents. Elle prend en charge des contrats intelligents avancés et personnalisés à l’aide d’une machine virtuelle Turing-complète, appelée machine virtuelle Ethereum (EVM).

Ethereum est également supérieur à toute autre plateforme de contrats intelligents en matière de nombre de développeurs (+200 000), ce qui fait de sa communauté de développement l’une des plus réactives.

Smart Contract Stellar (XLM)

Les transactions sur la Blockchain Stellar sont plus rapides et les frais de transaction sont moins élevés que sur Ethereum. Ainsi son champ d’application restreint en fait l’une des meilleures plateformes pour l’échange d’argent.

En termes de rapidité, de rentabilité et de sécurité des transactions, Stellar dépasse toute autre plateforme de contrats intelligents à cet égard. C’est pourquoi IBM a choisi Stellar pour créer World Wire, un système de paiement mondial destiné à faciliter les paiements transfrontaliers.

Contrairement à Ethereum, Stellar ne dispose pas de son propre langage de contrats intelligents ni de sa propre machine virtuelle pour exécuter le code.

En fait, les contrats intelligents de la plateforme peuvent être écrits à l’aide de l’un des langages de programmation les plus populaires, ce qui les rend utilisables par la majorité des développeurs.

Stellar peut être un bon choix pour toute organisation ayant besoin d’une solution de Smart Contract simple et efficace.

Smart Contract Solana (SOL)

Actuellement, Solana est la monnaie virtuelle la plus rapide de la Blockchain, avec une capacité de 50 000 transactions par seconde. Outre cela, les investisseurs sont attirés par SOL pour plusieurs autres raisons.

Elle utilise l’algorithme de consensus « proof-of-history » qui permet de traiter les transactions encore plus rapidement. Comme les projets constituent une grande partie de la confiance des investisseurs dans les crypto-monnaies, SOL a rapidement gagné plusieurs projets et compte actuellement plus de 400 projets sur son réseau.

Une autre particularité de Solana est que les développeurs ne sont pas obligés d’apprendre un tout nouveau langage de programmation puisque les contrats intelligents sont écrits en C ou en rust.

Smart Contract Polkadot (DOT)

Actuellement le cinquième plus grand projet cryptographique en termes de capitalisation boursière, Polkadot est un réseau Blockchain créé par la société de développement de logiciels Parity Technologies.

Polkadot se distingue non seulement par sa rapidité, mais aussi par son interopérabilité. Il utilise des parachains qui fonctionnent en parallèle de la Blockchain principale pour lui permettre de traiter les transactions plus rapidement.

Mais il est à noter que lorsqu’il s’agit de DOT, les contrats intelligents s’exécutent sur les parachains, et non sur la Blockchain principale. La flexibilité des parachains aide Polkadot à intégrer de multiples fonctionnalités que l’on trouve généralement dans d’autres projets.

Par exemple, certains parachains sont libres d’exécuter des ZK-snarks, des transactions UTXO, des contrats intelligents et d’autres technologies décentralisées.

LES DERNIERS ARTICLES
LE CLUB NFT CRYPTO

Découvrez le Club Crypto NFT The Kingdom

>