Qu’est-ce que la technologie blockchain ?

Technologie Blockchain

Partagez l’article :

La technologie blockchain est une technologie permettant de diffuser et d’enregistrer des informations via un réseau peer to peer. Il n’y a pas d’autorité centrale qui régule la blockchain en ce sens que ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui participent à son bon fonctionnement. C’est pour cette raison d’ailleurs que lorsque l’on parle de la technologie blockchain on dit de cette technologie qu’elle est décentralisée.

Ainsi, la technologie blockchain et le smart contract qui est un contrat informatique intelligent sont les fondamentaux technologiques sur lesquels reposent les monnaies virtuelles comme le Bitcoin ainsi que les NFTs à l’image des Cryptopunks. Si vous souhaitez connaître la définition de la technologie blockchain, ce que représente cette innovation technologique et son impact sur le futur de l’économie mondiale, voici nos réponses.

La technologie blockchain définition

La technologie blockchain est une innovation technologique qui a donné naissance à la finance décentralisée. Cette technologie permet de transmettre des informations à travers des transactions et de conserver un historique de tout ce qui a été réalisé entre les utilisateurs.

Dès lors, la technologie blockchain a permis de mettre en place une immense base de données dont les informations échangées sont infalsifiables, relativement anonymes et qui peuvent être transmises très rapidement.

Si historiquement la technologie blockchain est née avec l’arrivée des Bitcoins, il existe aujourd’hui plusieurs blockchains. Certains de ces blockchains sont publiques, d’autres sont privées, semi-privées ou des consortiums. En fonction de leur utilisation, elles n’ont pas le même but.

Par exemple, lorsque la technologie blockchain est utilisée dans le contexte d’une blockchain publique, bien souvent un coin et des tokens vont voir le jour. C’est le cas de la blockchain Bitcoin avec la crypto monnaie Bitcoin BTC, la blockchain Ethereum avec son coin natif l’Éther, la blockchain Cardano avec sa crypto ADA ou encore la blockchain de Binance que l’on appelle la Binance Smart Chain avec le BNB.

Ainsi, une blockchain publique est régulièrement utilisée pour une application financière, pour des opérations de trading et d’investissements. Les utilisateurs ciblés par les blockchains publiques sont principalement des traders et des investisseurs.

En revanche, lorsque la technologie blockchain est utilisée à des fins privées, l’objectif est le partage, le stockage et la sécurisation des données à travers une chaîne de blocs. Cette technologie innovante est bien plus performante, rapide et sécurisée que le stockage des datas dans le cloud ou sur un simple serveur dans une entreprise.

Ici, la blockchain privée a des utilisateurs cibles différents. En effet, les utilisateurs de ce type de blockchains sont le plus souvent des sociétés et des salariés. Leurs besoins n’étant pas les mêmes que ceux d’un trader ou d’un investisseur particulier/ professionnel, la technologie blockchain est utilisée avec une autre finalité.

📌 NB : Même si les blockchains publiques, privées ou semi privées poursuivent des finalités qui sont différentes, la technologie blockchain à des principes fondamentaux et des caractéristiques que l’on retrouve toujours.

On peut penser notamment à la cryptographie qui est au cœur de la technologie blockchain, le processus de validation des transactions avec le minage, un écosystème crypto fiable, sécurisé, des identifiants uniques à travers des clés publiques et privées représentées sous la forme d’une suite de chiffres et de lettres, le principe du hachage cryptographique, etc.

Les piliers de la technologie blockchain

La technologie blockchain repose sur 4 piliers fondamentaux que sont :

Les Blocs de la technologie blockchain

Concernant le fonctionnement de la technologie blockchain, le principe est plutôt simple. À chaque fois qu’une transaction est validée par le réseau, celle-ci va rejoindre dans un bloc d’autres transactions qui viennent d’être validées.

Ce nouveau bloc va dès lors se placer juste derrière le bloc précédent de la chaîne. Les autres blocs suivants se placent à la suite. C’est pour cela que l’on parle de blockchain. En français, le mot blockchain veut dire « chaîne de blocs ».

La particularité de la technologie blockchain c’est qu’une fois qu’un bloc a été ajouté à la chaîne, il ne peut plus être modifié ou supprimé par un membre du réseau ensuite. Pour dire les choses autrement, les informations enregistrées le sont pour toujours.

Blocs de la technologie blockchain

La fiabilité et la sécurité des données

Ce qui explique que de plus en plus d’entreprises choisissent la technologie blockchain pour transmettre et stocker des données ; c’est parce que cette technologie est capable de fournir une vraie intégrité des datas ainsi qu’une puissance de calcul supérieur aux autres solutions de stockage.

Ainsi, les données sont fiables, les transactions rapides, et le réseau est stable. Tout est géré par un contrat informatique intelligent qui exécute des tâches automatiquement.

Les algorithmes de consensus

Les algorithmes de consensus de la technologie blockchain ont pour rôle d’appliquer des règles préenregistrées dans un système blockchain. Une fois que les règles de la blockchain ont été définies par les participants, les algorithmes de consensus s’assurent qu’elles soient respectées.

Ce processus permet que tous les acteurs du réseau se mettent d’accord sur la création, la validation et l’ordre d’enregistrement des blocs. Bien évidemment tout est réalisé de manière informatique et automatique sans intervention humaine.

Les nœuds de la technologie blockchain

Un nœud sur la blockchain est une machine informatique qui possède une copie du registre des transactions. Ainsi, les blocs de données sont stockés sur ces nœuds grâce à la technologie blockchain. Plus précisément, les nœuds sont des unités de stockage qui maintiennent à jour toutes les données synchronisées sur la blockchain.

👉 Note : Lorsqu’un nouveau nœud complet rejoint le réseau blockchain, il télécharge par sécurité une copie de tous les autres blocs déjà existants sur la chaîne. Une fois synchronisé avec les autres nœuds disposant de la dernière version de la blockchain, le nouveau nœud peut recevoir tous les nouveaux blocs au même titre que les autres nœuds.

Les différents types de technologie blockchain

Il existe 4 types de blockchains issues de la technologie blockchain que sont :

Les blockchains publiques

Les blockchains publiques sont des réseaux ouverts à tout le monde. Les plus anciennes blockchains publiques sont celles de la blockchain Bitcoin et de Ethereum. Au sein de ce type de blockchain, n’importe quel utilisateur peut soumettre une transaction, miner des bitcoins par exemple et participer au consensus.

Les investisseurs et les traders peuvent placer des ordres d’achat et de vente de cryptomonnaies, faire du trading crypto, envoyer et recevoir des crypto actifs, réaliser des emprunts en crypto et parfois développer des applications décentralisées.

Ici, le caractère anonyme des transactions financières est garanti par la technologie blockchain sauf en cas de conversion d’une crypto en monnaie réelle (dollar, euro EUR, livre sterling, etc.).

En effet, dans cette situation, il faut utiliser une plateforme d’échange décentralisée comme Binance ou un DAB comme le distributeur Bitcoin. Ces plateformes demandent aujourd’hui un justificatif d’identité comme un Passeport ou une carte d’identité pour pouvoir créer un compte et retirer des fonds en monnaie fiat. Pourquoi ?

Tout simplement pour se conformer à la réglementation des États où sont implantées ces plateformes d’exchange, notamment en Europe et aux USA. L’objectif officiel étant de lutter contre le blanchiment d’argent et la fraude fiscale.

Ainsi, même si chaque utilisateur du réseau peut créer un portefeuille et effectuer des milliers de transactions s’il le souhaite, l’anonymat est de nos jours très relatif.

blockchains publiques

Les blockchains semi-privées

Les blockchains semi-privées sont gérées par une entreprise. C’est donc cette entreprise qui donne l’autorisation à d’autres utilisateurs qui désirent accéder à la blockchain d’utiliser le réseau. Certes, ce type de blockchain n’est pas vraiment décentralisé.

Cependant, elles sont très intéressantes pour la circulation des données, le stockage, la création d’applications blockchain… En bref, pour tout ce que la technologie blockchain peut apporter à une organisation.

Blockchains privées

Les blockchains privées sont sous le contrôle d’une organisation unique. C’est donc cette organisation qui détermine celui qui peut lire les fichiers, soumettre des informations, etc.

Étant donné qu’elles sont privées, donc entièrement centralisées, les blockchains privées sont souvent réservées aux écosystèmes de test.

La technologie blockchain pour le consortium

Le consortium est actuellement un modèle très répandu. Dans une blockchain de consortium, un nombre minimum d’utilisateurs doivent valider les transactions pour que celles-ci puissent être ajoutées à un bloc puis le bloc à la chaîne de blocs.

Aussi, la lecture de certaines informations peut être limitée à une catégorie de participants.

Les avantages de la technologie blockchain

La technologie blockchain offre un grand nombre d’avantages. Entre autres avantages, on peut citer :

  • La transparence

Les informations des blockchains peuvent être consultées par tous les participants et ne peuvent pas être modifiées. Il en ressort que la technologie blockchain élimine le risque de fraude et augmente considérablement le niveau de confiance.

  • La sécurité

En raison de sa nature distribuée et chiffrée, la blockchain est très difficile à pirater (ce sont les portefeuilles crypto, et les applications qui sont les plus vulnérables). Cela constitue un très grand avantage pour la sécurité des entreprises et de l’Internet des Objets (IoT) notamment.

  • Moins d’intermédiaires

La technologie blockchain est un véritable réseau pair à pair. Dans son fonctionnement, elle réduit la dépendance vis-à-vis de certains types de tiers intermédiaires. Ce qui rend d’ailleurs les processus plus efficaces.

Aussi, les risques d’erreurs de saisie des données ainsi que les frais de transaction sont moindres qu’avec le système bancaire traditionnel par exemple.

  • La traçabilité

Vu le caractère inaltérable des données de la blockchain, le suivi et la traçabilité des datas de même que des objets dans le cadre des chaînes logistiques par exemple qui sont grandement améliorés, la technologie blockchain devient aujourd’hui presque incontournable.

En effet, si le grand public connaît la blockchain sous son aspect financier, sachez qu’il existe plusieurs blockchain applications, notamment dans le domaine de la santé, de la supply chain, la gestion des données, etc.

En dehors de ces grands avantages, la technologie blockchain est une technologie efficace, confidentielle, rapide et qui laisse une large place aux automatisations.

LES DERNIERS ARTICLES
LE CLUB NFT CRYPTO

Découvrez le Club Crypto NFT The Kingdom

>