Le vote final sur le MiCA de nouveau reporté par le parlement de l’UE

Le parlement de l’UE a reporté le vote final sur le MiCA

Partagez l’article :

Le parlement européen ne votera pas tout de suite la loi concernant la réglementation du marché crypto en Europe. C’est du moins ce qu’on doit retenir pour le moment de la dernière déclaration des responsables européens. Ainsi, le vote final aura lieu à une date ultérieure.

Le parlement européen a reporté son verdict concernant MiCA

Le parlement de l’Union Européenne ne procèdera pas au vote final sur la loi MiCA (une réglementation sur l’avenir des crypto-monnaies), qui est prévu pour le mois de février 2023. Certes, ce nouveau report est le deuxième puisqu’initialement, ce vote devait avoir lieu vers la fin de l’année 2022.

Et contre toute attente, d’après les nouvelles sur les news crypto, le parlement reporte à nouveau ce vote final pour le mois d’avril 2023. Espérons qu’il n’y ait plus d’autre report, car la loi MiCA est très attendue par les différents acteurs du marché crypto.

Ainsi, pour justifier ces différents reports du vote final de la loi MiCA, le parlement avait indiqué que le premier report avait été provoqué par des problèmes de traduction. Pour ce deuxième report du vote final, le service de communication du parlement européen a évoqué des problèmes techniques.

Ces difficultés seraient une fois encore liées à la traduction des documents de près de 400 pages dans les 24 langues officielles des membres de l’UE.

Dès lors, les parlementaires doivent attendre encore quelques semaines avant d’exprimer leur avis sur cette loi et de procéder au vote. Une loi qui dans son contenu doit réorganiser l’industrie crypto en Europe à travers une nouvelle législation.

Il est à noter que pour les régulateurs financiers européens, ce nouveau report signifie qu’ils doivent encore attendre quelque temps avant de pouvoir participer à la mise en œuvre des règles qui vont encadrer le marché crypto.

Du côté des régulateurs comme l’Autorité Européenne des Marchés Financiers et l’Autorité Bancaire, ils ont encore 12 à 18 mois pour s’occuper de la rédaction des spécifications techniques du projet de loi.

Concernant les observateurs cette fois-ci, ce vote se veut historique. En effet, si le vote a finalement lieu, l’Europe sera le premier continent à passer à l’action en ce qui concerne la réglementation du marché des crypto monnaies. Et cela, même si cette loi n’aura d’effet que sur le vieux continent.

Cependant, il s’agira d’une avancée notable en ce qui concerne l’assainissement du secteur. Sans aucun doute que le vote final de cette loi sera stimulant pour les autres nations et continents qui sont encore pour certaines hésitations par rapport à la réglementation du marché crypto.

parlement de l’Union Européenne

Le report du vote final de loi MiCA crée un blocage général en Europe

Le report du vote final de la loi MiCA par le parlement européen a créé un blocage général sur le vieux continent.

En effet, ce nouveau report bloque, dans un premier temps, le processus de mise en œuvre d’une réglementation sur le marché des crypto-monnaies en Europe. Le report du vote final de la loi MiCA implique aussi le report des transferts des fonds.

Enfin, ce nouveau report met également la pression sur plusieurs pays, dont la France, qui se retrouve dans l’obligation de travailler sur une réglementation pour son propre territoire.

À lire : La FSA japonaise veut traiter les bourses crypto comme les banques classiques |

>