Coinbase procède à un deuxième licenciement de masse en l’espace d’un an

Coinbase procède à un deuxième licenciement de masse

Partagez l’article :

Les jours passent et se ressemblent pour Coinbase, l’une des plus anciennes plateformes crypto. Depuis le début de la crise au sein de l’industrie des crypto monnaies, Coinbase connaît quelques difficultés.

Ces difficultés l’ont d’ailleurs poussé à lancer une première vague de licenciements pour tailler dans la masse de ses effectifs. Quelques mois plus tard, Coinbase a de nouveau dû licencier un grand nombre de ses employés.

Coinbase réduit à nouveau sa masse salariale en licenciant des employés

Des licenciements sous le couvert de réduction d’effectif. C’est bien ce à quoi on assiste depuis le début de la crise qui secoue l’industrie des crypto-monnaies.

Coinbase, malgré son « assise économique », n’a pas manqué à cette dynamique qui depuis le milieu de l’année 2022, consiste à licencier du personnel dans l’industrie crypto.

En effet, l’année dernière, tout comme le vague de licenciement chez Galaxy Digital, cette plateforme crypto (Coinbase) avait procédé à une première vague de licenciements pour maintenir le navire à flot.

Moins d’un an après ce premier licenciement massif de plusieurs centaines de salariés, la société a jugé utile de se séparer d’autres collaborateurs.

Ainsi, ce serait plus de 1 000 de ses salariés qui vont se retrouver sans emploi dans les prochaines semaines. Précisément, certains médias américains spécialisés affirment que cette vague de licenciement touchera 950 employés.

Selon l’entreprise, cette réduction de ses effectifs lui permettra de réduire considérablement les coûts de son fonctionnement.

Par ailleurs, Coinbase a justifié cette vague de licenciement par la situation actuelle du bear market. En effet, pour Coinbase, le plus important pour le moment est de mettre l’entreprise sur les mêmes rails que les conditions actuelles du marché.

Certes, pour le PDG et cofondateur de Coinbase Brian Armstrong, la décision concernant ce licenciement a été difficile à prendre.

Cependant, il fallait sans doute le faire pour éviter que la plateforme Coinbase emboîte le pas à certaines entreprises spécialisées dans les crypto monnaies comme Celsius ou FTX qui ont déjà fermé leur porte.

Sur le plan comptable, le licenciement permettra à la société de réduire, à hauteur de 25 %, ses dépenses d’exploitation comparativement à celles du trimestre précédent.

Pour de nombreux observateurs, ce nouveau licenciement qui sera opéré par Coinbase est la preuve que l’entreprise est sérieusement en difficulté. C’est donc pour éviter le même sort que FTX, BlockFi et bien d’autres qu’elle procède à ces suppressions d’emploi.

licenciement des employés de l'entreprise Coinbase

Un licenciement qui crée le doute dans le rang des investisseurs

Créé en 2012, Coinbase fait partie des plateformes de crypto monnaies les plus précieuses au sein de cette industrie. Pour atteindre le succès qu’on lui a connu, la plateforme Coinbase a dû mener plusieurs batailles qu’elle a su remporter avec brio.

Mais aujourd’hui, elle se retrouve de nouveau en difficulté parce que la crise financière actuelle n’épargne aucune entreprise de ce secteur.

Pour survivre, Coinbase s’est vu contraint d’effectuer une première vague de licenciement au cours de l’année 2022. Mais contre toute attente, la société a décidé de supprimer encore environ 950 emplois pour assurer sa survie.

Cette nouvelle décision n’a pas été bien accueillie au sein de la communauté des investisseurs en cryptomonnaies. En effet, cette nouvelle est le signe annonciateur d’une possible faillite de l’entreprise.

Certes, Coinbase est l’une des plus anciennes plateformes de l’industrie et a eu les reins solides dans le passé. Cependant, son ancienneté ne pourra pas l’épargner d’une éventuelle faillite s’il s’avérait que ses fonds ne sont pas suffisants pour faire face à un nouveau Krach.

Voir aussi : Le PDG de Celsius devant le procureur général de New York |

>