La Banque d’Angleterre veut toujours lancer une livre sterling numérique malgré le crash des Exchanges comme FTX

Livre sterling numérique

Partagez l’article :

Le vice-gouverneur de la Banque d’Angleterre (BoE), Jon Cunliffe, a déclaré lundi que le Royaume-Uni pourrait avoir besoin d’une livre sterling numérique. Ses remarques interviennent après l’effondrement récent de la bourse de crypto monnaies FTX. En dépit de ce revers, Jon Cunliffe estime qu’il n’y a aucun lien entre le fiasco de FTX et les travaux de la banque centrale anglaise sur une monnaie numérique de banque centrale.

À la question de savoir si l’incident de FTX l’avait amené à réévaluer sa conviction antérieure selon laquelle il n’y avait aucun lien entre le commerce des crypto monnaies et les travaux de la banque centrale sur une livre sterling numérique. M. Cunliffe a expliqué qu’il est nécessaire de faire preuve d’ouverture d’esprit quant à la manière dont les gens souhaitent détenir des actifs numériques à l’avenir.

Il a ajouté que la BoE était encore loin de décider du lancement d’une monnaie numérique d’État et qu’elle tiendrait compte de nombreux facteurs, dont la chute de FTX ainsi que d’autres exchanges.

Parmi eux, la facilité avec laquelle les criminels pourraient blanchir de l’argent en utilisant une monnaie numérique.

Toutefois, les actualités sur la crypto monnaie du jour, nous redonnent espoir. En effet, les commentaires de Cunliffe interviennent alors que la BoE mène une étude sur la meilleure façon de moderniser le système de paiement britannique, notamment à travers une livre sterling numérique.

L’une des options envisagées est une  » e-pound  » qui côtoie les espèces et les dépôts bancaires. Elle pourrait être utilisée notamment pour effectuer des paiements instantanés 24h/24.

Et pour cause, les crypto monnaies ont connu une popularité croissante ces dernières années, le Bitcoin et l’Ether de la blockchain Ethereum ayant atteint un sommet historique en fin d’année 2021.

Avec cette montée en popularité, de nombreux pays ont envisagé de lancer leurs propres monnaies numériques.

La Chine a d’ailleurs déjà lancé son yuan numérique et la Suède prévoit de lancer sa propre krona numérique d’ici 2026.

L’Union Européenne envisage de mettre en place un euro digital et le Royaume-Uni envisage également de lancer une livre britannique numérique, même si aucun projet concret n’a encore été annoncé.

Cependant, certaines préoccupations doivent être résolues avant que le Royaume-Uni puisse lancer sa propre monnaie numérique.

Tout d’abord, les crypto monnaies sont très volatiles, ce qui pourrait poser un problème pour l’économie du pays qui au passage, rappelons-le, a quitté l’Union Européenne. Le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme suscitent aussi des inquiétudes.

En effet, les crypto-monnaies peuvent être employées pour transférer des fonds de manière relativement anonyme (même si l’anonymat des cryptos est de plus en plus remis en cause, il existe toujours des solutions pour contourner les réglementations).

Cela dit, il y a aussi quelques avantages à lancer une monnaie numérique pour l’Angleterre. Ainsi, un grand livre numérique serait plus facile et moins cher à traiter que les grands livres traditionnels, car il n’y aurait pas besoin de billets ou de pièces physiques.

Il y aurait également moins de risques de fraude, car toutes les transactions seraient enregistrées sur un grand livre public grâce à une livre sterling numérique.

Banque d'Angleterre lance une Livre Sterling numérique

Du côté des inconvénients, il sera désormais possible pour la Banque d’Angleterre comme pour tout autre institution étatique ou gouvernement dans le monde, de contrôler complètement les échanges financiers, et ce, à toutes les échelles. Rappelez-vous de cet adage qui dit la chose suivante : « qui contrôle l’argent contrôle les gens ».

La faillite de FTX et celles d’autres plateformes centralisées ont été une aubaine pour le secteur bancaire et institutionnel.

Et pour cause, les grandes banques comme les gouvernements peuvent désormais s’en servir comme argument de choc pour imposer une réglementation stricte du secteur des cryptos ainsi que l’arrivée prochaine d’une crypto monnaie d’état.

Si la réglementation du marché crypto est nécessaire, le curseur de la dureté de cette réglementation devra être scruté à la loupe au risque de perdre une liberté fondamentale de chaque être humain : disposer librement de ses fonds pour vivre libre.

Bien que la Banque d’Angleterre étudie toujours l’option d’une livre sterling numérique, les récents problèmes avec les échanges de crypto monnaies ne l’ont manifestement pas détournée de cette voie.

La BoE estime qu’il y a de nombreux avantages à avoir une monnaie numérique et elle est déterminée à explorer soigneusement toutes les options avant de prendre une décision finale sur la livre sterling numérique.

Lire aussi : FIFA & Upland : La Coupe du Monde 2022 dans le Métaverse |

LES DERNIERS ARTICLES
LE CLUB NFT CRYPTO

Découvrez le Club Crypto NFT The Kingdom

>