Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mark Karpeles : La préparation d’un procès avec pour seule aide une calculatrice

Mark Karpeles se prépare à un procès

Partagez l’article :

Mark Karpeles, ex-PDG de la défunte bourse de Bitcoin Mt Gox, a récemment fait part de sa propre expérience de préparation à un procès, en réponse à Sam Bankman-Fried, l’ancien CEO de FTX. Ce dernier a sollicité sa libération afin de mieux se préparer pour son procès, arguant ne pas avoir accès à un ordinateur ni à une connexion internet. Sa demande a cependant été refusée jusqu’à présent.

Le parcours de Karpeles a suscité l’intérêt, car il contraste fortement avec celui de Bankman-Fried. Alors qu’il était en détention préventive, Karpeles ne disposait que d’une simple calculatrice pour gérer sa défense.

Avec cet outil modeste, il a stocké tous les documents essentiels liés à son affaire selon les infos sur les actualités crypto. Ces documents ont joué un rôle clé dans son éventuelle libération, après que toutes les accusations d’abus de confiance et de détournement de fonds contre lui aient été levées.

En effet, malgré un matériel limité, l’ancien PDG de Mt Gox a réussi à organiser méthodiquement ces milliers de pages de preuves.

La situation de Karpeles lors de sa détention a été difficile. Il a passé près d’un an en détention avant son procès et n’a eu accès à aucune preuve avant les 7 à 8 derniers mois. Pendant cette période, il a utilisé des étiquettes et des dossiers pour créer un index de toutes les preuves qui lui étaient envoyées par son avocat. Ce travail minutieux a finalement porté ses fruits.

L’histoire de Karpeles et celle de Bankman-Fried ont des similitudes troublantes. Tous deux ont été accusés de détournement après que leurs organisations aient perdu des milliards appartenant à leurs investisseurs. Bankman-Fried fait actuellement face à 13 accusations fédérales, dont celle d’avoir trompé le gouvernement américain.

L’arrestation de Karpeles était due à des irrégularités financières présumées dans les comptes de Mt Gox. Malgré des revenus importants, l’entreprise affichait des dépenses supérieures à ses revenus, ce qui a poussé le gouvernement à soupçonner un jeu déloyal.

Après des mois d’examen des documents comptables, Karpeles a découvert des bénéfices non comptabilisés qui ont contribué à son acquittement.

Il est important de rappeler l’ascension fulgurante de Mt. Gox. Fondée en 2010, la bourse est rapidement devenue un géant du marché Bitcoin. En 2014, elle traitait jusqu’à 70% de toute l’activité Bitcoin. Cependant, son règne a été de courte durée. L’entreprise a été rapidement fermée suite à des allégations de vol et de détournement de milliers de crypto-monnaies.

L’histoire de Mark Karpeles sert de rappel que, malgré les circonstances, une défense minutieuse et organisée peut faire toute la différence lorsqu’il s’agit de prouver son innocence.

Lire aussi : MicroStrategy et les directives comptables sur le Bitcoin |

>